Les cheveux, c’est la vie !

Salut les copines !! À toutes celles qui  me demandent régulièrement comment je fais pour avoir de si beaux cheveux, j’ai décidé de consacrer mon tout premier billet à la chevelure, à vous !

Attention: c’est un peu long ! (comme mes cheveux!)

Et pour ces messieurs qui croient encore que ce n’est que futilité, je conseille de faire un petit tour avec mademoiselle au Musée du Quai Branly voir l’exposition « Cheveux Chéris – frivolités et trophées » (jusqu’au 14 juillet 2013) pour voir l’importance de ceux-ci dans les différentes cultures et à travers les âges, et comprendre que chérie-bibi, si elle veut des beaux cheveux, c’est d’abord pour te faire plaisir à toi. Du coup, vous trouverez en bas une sélection de mes produits préférés, c’est bientôt Noël, ne vous gênez pas pour les mettre sous le sapin pour votre dulcinée.

Les problèmes que vous rencontrez sont le plus souvent : cheveux secs, frisottants, repousse disgracieuse.
Quelles en sont les causes ? Que peut-on faire pour y remédier… Pour les conseils, suivez le guide !

Souvent, on me demande si je n’ai pas fait un brushing, question à laquelle je répond toujours par la négative, la nature m’ayant dotée de baguettes à la place des cheveux.

Pour celles qui n’ont pas la chance d’avoir une nature de cheveux que seules les japonaises pourraient concurrencer, notamment les copines aux cheveux frisottants, protégez-les de la chaleur quand vous procédez à lissage à la brosse (brushing) ou au lisseur/styler. C’est primordial. Les cheveux ondulés à frisés sont par nature plus secs que les cheveux raides ou souples. N’importe quelle fille qui réglera un problème de sécheresse de ses cheveux aura fait au moins 70% du chemin vers les cheveux qu’elle rêve d’avoir.

Il existe un bon nombre de soin pré-lissage ou pré-brushing protégeant de la chaleur (comme l’huile Everliss pour cheveux frisés à crépus  que je n’utilise pas bien entendu :D), des sprays très souvent, et des laits également. Pour celles qui ont les cheveux fins, évitez les laits, ils alourdiraient votre tignasse et vous auriez certes les cheveux protégés et lisses, mais plats. Pour celles qui se plaignent d’avoir « la touffe » le matin en revanche, n’hésitez pas, en plus de protéger vos cheveux de la chaleur, il les disciplinera, et votre brushing sera sûrement moins folklo.

L’autre grande cause d’assèchement des cheveux est la… (dé)coloration ! Ce n’est un secret pour personne mais pourtant, certaines d’entre nous s’évertuent à poser les mauvais produits sur leur tignasse pour changer de tête. Même si aujourd’hui, les colorations sont moins agressives, voire contiennent une huile de soin comme Inoa (ma copine Kath, coiffeuse, créatrice et gérante de la Bubble Factory dans le 12ème arrondissement de Paris, préfère l’éviter aujourd’hui car elle estime que l’huile plombe le cheveux et donc adieu volume, à n’essayer donc que si vous avez « la touffe » qui va généralement de paire avec des cheveux secs, pareil pour la colo maison Olia de Garnier).

À moins d’un changement radical de couleur, rouge, bleu, violet, des trucs funky quoi, évitez de descendre de plus de deux tons sous votre couleur naturelle, que ce soit en coloration ou balayage, vous allez en faire de la paille. Les copines brunettes qui ont voulu faire des mèches blondes le regrettent amèrement aujourd’hui, car 1) l’effet n’est pas terrible car ça ne fait pas naturel du tout, 2) elles ont les cheveux en mode « on est à la campagne, j’aime le foin ». Petite exception pour celles qui ont les cheveux courts, ça peut marcher, si vous coupez régulièrement au moins au dessus de l’épaule et que vous les baignez dans les soins en tout genre. Ma Jenny a fait ça, mais je le regrette quand même, même si ça lui va bien car elle a un teint clair, je trouve qu’elle a un peu gâché sa couleur brune naturelle qui faisaient teeeellement bien ressortir ses yeux bleus.

Si vous êtes des brunes du sud, hispaniques ou italiennes ou du maghreb : no way, c’est vulgos, ça vous crâme la fibre, et si vous avez les cheveux longs, vous serez obligées de faire comme moi quand j’ai eu la (très très mauvaise) idée de faire une permanente : passer des cheveux au dos au carré ! Ou alors restez avec votre paille, mais ne vous plaignez pas d’avoir des cheveux difficiles à coiffer ! Si vous avez vraiment envie de changer de tête et de passer de brunette à blondinette, essayez plutôt les ombré hair (ou tie & die), comme l’a très bien réussi l’actrice Jessica Biel, au cheveux naturel brun, châtain foncé, ou encore Leighton Meester de Gossip Girl <3 . L’avantage, si vous vous êtes trompée, ou que vous êtes déçue, vous n’aurez pas à attendre trop longtemps pour récupérer votre couleur naturelle et couper la partie qui ne vous plait pas. Plus difficile avec un balayage ou des mèches qui démarrent de la racine !

 

La Cagole méchée vs. La Bombasse ombrée (olé !)

Les remèdes pour avoir des cheveux colorés en bonne santé, comme les miens, c’est soin/après-shampoing à chaque shampoing, oui j’ai bien dit à CHAQUE shampoing, vous n’avez pas le droit de vous permettre d’en zapper un, surtout en cas de balayage.

Ma routine beauté cheveux c’est : huile nourrissante sur toute la longueur la veille de mon shampoing, un shampoing réhydratant, un soin nourrissant, je sèche sur chaleur douce, et je finis soit par la même huile sur les longueurs mais en quantité moindre ou par une crème nutritive. À chaque shampoing. Oui, oui.

En parlant de permanente, c’est vraiment, vraiment à bannir ! ça ne fait jamais naturel, et y’a rien de pire pour abîmer vos cheveux, surtout si vous les avez déjà sensibilisés auparavant. Le meilleur combo-kill-hair, c’est permanente sur cheveux colorés. Mais si vous avez tellement envie de massacrer vos cheveux, faites plus simple, comme Britney, rasez-les !

Et maintenant, ce que vous voulez toutes, mes produits phares! Les voici, les voilà :

Huile Extraordinaire de l’Oréal Paris, elle nourrit vraiment la fibre, n’est pas trop grasse et est vite absorbée par le cheveu. En plus, elle sent hyper-bon, votre moitié n’y résistera pas ! Elle existe également en version pour cheveux colorés, mais je ne vois pas trop la différence/l’utilité d’une telle formulation.

Les shampoing et après-shampoing TiGi Urban Anti-dotes (en salon uniquement), un concentré d’actifs réparateurs déclinés en 3 niveau : 1 – cheveux ayant besoin d’un petit boost d’hydratation, 2 – le niveau que je prends, pour les cheveux colorés ou balayés qui doivent s’entretenir, et 3 – cheveux abîmés qui ont vraiment besoin d’un gros coup de pouce de douceur. Copine aux cheveux paille, celui-ci est pour toi !

J’alterne également l’après shampoing de TiGi avec un produit que j’utilise depuis (presque) toujours et qui ne m’a jamais déçue: le masque nutrition intense à l’huile d’avocat et beurre de karité Ultra Doux de Garnier, il est censé être appliqué sur cheveux très secs ou frisés, mais je vous assure qu’il adoucira n’importe quelle chevelure déshydratée. Un must de la salle de bain à petit prix.

Et pour finir ma crème de soin l’Oréal Professionnel (en salon uniquement) Absolut Repair soin sans rinçage pour cheveux abîmés, affaiblis. Sa texture crémeuse fond instantanément dans vos cheveux, ça les nourrit et les assouplit instantanément, à mettre sur longueurs et pointes uniquement.

 

 

Voilà les copines, c’est fini pour aujourd’hui ! Et n’oubliez pas d’adapter vos soins à la nature de vos cheveux, même si ma routine perso est déjà un bon début pour chacune ! Je me ferai un plaisir de vous conseiller et si jamais vous me posez une colle, je connais quelques coiffeuses super-sympas à même de vous prodiguer des conseils et soins de grande qualité !

2 réflexions au sujet de « Les cheveux, c’est la vie ! »

  1. Mmmm… Je me rends compte que je ne soigne pas assez mes cheveux… surtout au niveau d´hydratation :/ et là tu m´a donné vraiment envie de me mettre tous ces petits soins sympas, du matin au soir! Je vais commencer à tester… Merci! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *