L’incroyable décision d’une Reine de Beauté

Il y a quelques semaines, un ami posait, légitimement choqué, la question de la mastectomie préventive contre le cancer du sein, touché de près dans sa famille par la question. Il lui semblait inconcevable de vouloir se mutiler volontairement pour éviter une possible maladie.

Dans ma famille, il y a également déjà eu un cas de cancer du sein. Et pour d’autres raisons qui me sont propre, je peux également me poser la même question : doit-on enlever une partie, visible ou non, de soi-même pour tenter d’éviter la maladie (et ne pas être sûr du résultat futur : conséquence de la chirurgie, l’émergence d’un cancer sur une autre partie du corps, etc.) ?

C’est la question à laquelle a dû répondre Allyn Rose, 24 ans et candidate à Miss USA.

Allyn Rose est jeune, belle et semble être une candidate tout ce qu’il y a de plus ordinaire à Miss America 2013. C’est sans compter l’incroyable décision de se faire enlever les deux seins par mastectomie pour se protéger des risques du cancer car elle est porteuse d’un gène la prédisposant très fortement à ce type de cancer.

La belle jeune femme témoigne « Ce qui est bien avec ce concours, c’est qu’il nous donne les moyens de nous exprimer. Je me suis dit, quelle incroyable façon de diffuser mon message, de partager l’histoire de ma mère ».

En effet, sa mère (à 51 ans) et sa grand-mère avant ont succombé toutes les deux à un cancer du sein. Allyn a 80 % de chance de contracter elle aussi un même cancer. « Quand ma mère est morte, mon père m’a parlé de cette chirurgie. J’ai d’abord été choquée, je lui ai dit Papa, c’est une mesure radicale, c’est très lourd, tu sais je suis une jeune fille, je suis belle, je ne veux pas faire ça. Et il m’a regardée droit dans les yeux et m’a répondu « je ne veux pas que tu meurs, comme ta mère ». »

La jeune femme va se faire poser des implants après l’opération et devra attendre jusqu’en janvier 2014 si elle veut avoir toutes ses chances à l’élection de Miss America.

Quelle est votre opinion ? Doit-on vraiment enlever une partie de soi, qui plus est, un symbole de sa féminité pour tenter de sauver sa vie ? Où doit-on être plus modérée, comme en France, où l’on privilégie la proposition aux population à risque d’un suivi bi-annuel, mammographie de surveillance à la clé pour traiter dès les premiers signes de la maladie et éviter un traitement lourd (qu’il soit chirurgical ou chimique) ? En tous cas, la question est posée !

 

On souhaite à Allyn bonne chance et surtout bonne santé !

Une réflexion au sujet de « L’incroyable décision d’une Reine de Beauté »

  1. Je ne comprends toujours pas l’opération préventive. Amputer quand c’est pour sauver une vie, c’est une opération, amputer préventivement quand il n’y a pas de raison de le faire, surtout à cet âge là, c’est de l’automutilation. Croire qu’on peut tout résoudre d’un coup de scalpel, c’est là je crois, la vraie pathologie de notre époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *